agro

La crevetticulture

Deuxième secteur d’exportation de la Nouvelle-Calédonie après le nickel, l’aquaculture de crevettes y est implantée depuis plus de trente ans. Très appréciée pour ses qualités et sa finesse de goût, la Stylirostris ou « crevette bleue » s’exporte pour les deux tiers de sa production, vers le Japon, l’Europe et l’Australie. Depuis 1992, la SAEML SOFINOR, puis désormais NORD AVENIR, accompagne cette filière intégrée par le biais de ses différentes filiales. La filière regroupe :

  • Le provendier SICA à Berepwari (Boulouparis) qui produit et fournit les aliments.
  • L’écloserie d’Eori à Burhail (Bourail) qui approvisionne les fermes de grossissement en post-larves.
  • Les fermes de grossissement  Webuihoone à Vook (Voh), Pronacri et Kapuidea à Nékö (Poya), et la Ferme Aquacole de Ouazangou à Kaala-Gomen.
  • Les ateliers de conditionnement au sein de l’usine de la SOPAC à Koohnê (Koné).

L’écloserie d’Eori

L’écloserie d’Eori située à Burhail (Bourail) est un maillon de la filière indispensable aux fermes, avec sa production de post-larves de crevettes, tant en termes de quantité que de qualité.

Les fermes aquacoles

*Participations majoritaires de NORD AVENIR

  •  La SA WEBUIHOONE : située à Gatope à Vook (Voh). Elle exploite 7 bassins.

*Participations minoritaires de NORD AVENIR

  •  La SARL KAPUIDEA : située à Nékö (Poya). Elle exploite 5 bassins.
  •  La SARL FERME AQUACOLE DE OUAZANGOU (F.A.O) : Située sur le domaine de Ouepoueon à Kaala-Gomen, la ferme exploite 2 bassins.

Les activités de conditionnement et de commercialisation

Si la SOPAC (Société des Producteurs Aquacoles Calédoniens) est une entreprise fondée en 1994 par les aquaculteurs, son capital est détenu à plus des deux tiers par la SAEML PROMOSUD, la SAEML NORD AVENIR, ainsi que l’ICAP (Institut Calédonien de Participation), et le solde par 14 fermes aquacoles. La SOPAC conditionne et commercialise les crevettes des fermiers qui ont conclu un contrat de fourniture exclusive. Première exportatrice agro-alimentaire de Nouvelle-Calédonie, la SOPAC anime un réseau international de clients partenaires et valorise le potentiel agro-industriel en province Nord.

L’élevage d’holothuries 

L’élevage d’holothuries promet un fort potentiel de croissance grâce aux débouchés à l’export. En effet, les bêches de mer sont des mets rares et toujours très appréciés en Chine et en Asie du Sud-Est pour leurs vertus culinaires et médicinales. NORD AVENIR participe depuis 2010 (SOFINOR auparavant), au développement de la production de bêches de mer sur le territoire, avec sa participation financière au sein de la société SEA.

  • La SARL SEA (Société d’Elevage Aquacole de la Ouenghi) : Spécialisée depuis 2011 dans l’élevage d’holothuries, et située à Berepwari (Boulouparis), la ferme expérimentale en est aujourd’hui à son 8ème cycle de production d’holothuries Scabra. La société a lancé des demandes de concessions du domaine public maritime pour pouvoir accroître sa surface de grossissement.
  •  La SAS BABY BLUE

peche La société, implantée à Koumac, sur le port de Pandop, compte une flotte de deux navires, La Voie du Nord et la Renaissance. L’activité est centrée sur une pêche hauturière constituée à 85% de thonidés. La totalité de la production est commercialisée auprès de la société Pescana, destinée au marché local mais aussi à l’exportation.

 

 

 

 

  • La SAS WEST PACIFIC SCALLOPS

Créée en octobre 2015, la SAS WEST PACIFIC SCALLOPS (SAS WPS) est la concrétisation d’un partenariat tripartite en vue de développer une activité durable de pêche de coquilles Saint-Jacques Amusium balloti, dans le Grand Lagon Nord de la Nouvelle-Calédonie, identifié comme une zone à potentiel. La SAS WPS regroupe la société australienne FAR WEST SCALLOPS INDUSTRIES Pty Ltd (FWS), partenaire métier choisi pour sa maîtrise de la pêche, de la transformation et de la commercialisation de la ressource, la SAEML NORD AVENIR, les intérêts des tribus de Bélep via 16 GDPL locaux réunis au sein de la SC BELEMA, et un partenaire privé. L’Amusium balloti est un fruit de mer recherché à l’international, en particulier en Asie du Sud-Est, car considéré comme un produit de grande qualité, très apprécié des connaisseurs qui le considèrent comme le top mondial des noix sans corail. En 2016 et 2017, des pêches d’échantillonnage et des pêches expérimentales ont été menées, d’une part pour vérifier la présence, la localisation et l’état apparent de la ressource, d’autre part pour évaluer l’impact sur la faune et la flore de la zone de pêche, et fournir des préconisations quant aux bonnes pratiques à suivre pour mettre en place une pêche durable. Trois exercices sont estimés nécessaires pour attester de la faisabilité commerciale du projet. > Nos projets de développement

Les activités du pôle agricole du groupe NORD AVENIR se déclinent en deux axes principaux :

  • un axe orienté vers les élevages porcin, ovin et cervidés (sociétés SCIATA, SFP, Brebislait et Ouaco-Tziba) situés à Païta en province Sud, et à Ouaco, à Vook (Voh) en province Nord ;
  • un axe orienté vers les productions végétales, le maraîchage et les grandes cultures (sociétés SCA Koundie à Pwëbuu (Pouembout) et à Ouaco).

La répartition des activités agricoles souligne leur rôle dans le rééquilibrage Nord/Sud du pays.

Les activités d’élevage

La filière porcine
filiereporcine

En juillet 2008, la SAS FINAGRO, holding du pôle agro du Groupe SOFINOR, procède au rachat de la SCA SCIATA, située à Païta en province Sud. Elle acquiert également en août 2011, la SARL Société Fermière de Païta (SFP), société d’élevage porcin hors-sol, un des principaux attributaires de quotas* OCEF (Office de Commercialisation et d’Entreposage Frigorifique) de Nouvelle-Calédonie.
En rachetant la plus grande exploitation porcine du territoire, la SAEML SOFINOR, aujourd’hui substituée par la SAEML NORD AVENIR, a souhaité développer la filière porcine dans le Nord, dans une optique de rééquilibrage économique, afin de faire bénéficier aux éleveurs du Nord des quotas de la SCIATA et de la SFP en matière de production porcine, véritables droits à produire délivrés par le principal acteur de la filière viande en Nouvelle-Calédonie, l’OCEF (Organisme de Commercialisation et d’Entreposage Frigorifique). La SCIATA occupe le premier rang de fournisseur de l’OCEF, avec la vente de plus de 8000 porcs à l’année.
*1 quota = 40 porcs pour 1 mois. Pour abattre toute l’année à l’OCEF, un éleveur doit posséder 12 quotas, soit 480 porcs à abattre.

Un centre de sélection génétique à Ouaco, à Vook (Voh) dont la construction s’est achevée au troisième trimestre 2015, a été mis en exploitation en février 2016. Cette unité porcine a pour vocation de devenir un centre génétique porcin d’excellence et unique dans le pays et dans le Pacifique, répondant aux normes environnementales, sanitaires et de bien-être en vigueur en Nouvelle-Calédonie et en Europe.  > Nos projets de développement

La société SFP (Société Fermière Porcine), filiale à 70% de la SCIATA, a, quant à elle, initié un programme d’investissement d’une exploitation porcine à Ouaco également afin de produire des porcs charcutiers. Les travaux ont ainsi débuté en octobre 2015 pour une durée estimée à 14 mois (hors intempéries). Le nouveau site de production accueillera 250 truies et 2000 places d’engraissement.

La filière ovine
agro

La société BREBISLAIT, située à Ouaco, à Vook (Voh), a une activité d’élevage ovins, de production laitière, et de transformation artisanale fromagère de sa production. Son cheptel de 600 animaux est constitué majoritairement de race Awassi.

La filière cervidés

En 2011, la SAS FINAGRO, holding du pôle agro de NORD AVENIR, a développé la filière cervidés en créant la SCA Ouaco Tziba implantée à Ouaco. L’activité de Ouaco Tziba s’articule autour de la volonté de redynamiser la sélection génétique du cerf Rusa, pratiquement disparu. La société, membre de l’EDEC (Etablissement de l’Elevage de Cervidés), approvisionne ainsi régulièrement l’OCEF.

La production maraîchère et céréalière

La société SCA KOUNDIE fondée en décembre 2011 par FINAGRO, en partenariat avec des exploitants agricoles de la région de Pwëbuu (Pouembout), s’attache à développer sur 260 hectares de terre, une production maraîchère afin de créer une ceinture verte dans la région. NORD AVENIR a également pour projet de développer sur la région de Ouaco des grandes cultures (céréales et toutes activités de production végétale). >  Nos projets de développement

La provenderie

provenderie

  •  La société SICA-NC (Société Industrielle Commerciale et Agroalimentaire)

Détenue à 97,6% par la SAS FINAGRO, la SA SICA, installée à Berepwari (Boulouparis), a une activité de provenderie. L’unité de production commercialise des aliments pour animaux de ferme et d’élevages : bovins, porcins, avicoles, aquacoles, ovins et basse-cour.

Le traitement des céréales
  • La SAS CEREALYS 

Créée en 2011 dans la région de Pwëbuu (Pouembout), la société CEREALYS est spécialisée dans le traitement après récolte des céréales. Elle assume ainsi un rôle d’animateur de la filière céréales avec les céréaliculteurs de la région.

La valorisation des productions agricoles de la Côte Est

valorisation

  • La SARL SOVAL (Société de Valorisation des Productions du GAPCE)

Depuis 2009, la SOVAL, située à Pwêêdi Wiimîâ (Poindimié), a pour vocation de transformer et de commercialiser auprès de la grande distribution, les produits du GAPCE (Groupement des Agriculteurs de la Côte Est), tels que le café, le miel, la vanille et les confitures. La SOVAL commercialise ses produits sous la marque Hoïa (confiture, café, vanille). Elle a également la concession des marques « Café calédonien » et « Café de la Saoui ».

Les secteurs de la boulangerie et de la pâtisserie
  •  La SAS GROUPE GOURMAND : une première franchise dans le Nord 

boulangerieDepuis septembre 2012, FINAGRO, holding du pôle agro de NORD AVENIR, est entrée dans le capital du groupe Gourmand, spécialisé dans les secteurs de la boulangerie, de la pâtisserie, et de la fourniture d’entrants. L’objectif est de participer à l’évolution des métiers de la boulangerie-pâtisserie adaptés au contexte local, en dédiant aux points de vente des opérations de fabrication simples et d’assemblages de produits intermédiaires préparés ; en formant des opérateurs, et en proposant des solutions clés en main, des métiers étendus du groupe Gourmand en province Nord. L’ambition est ainsi de bénéficier en province Nord, de l’expérience avérée de cet acteur dans un produit de première nécessité. Le groupe comprend la holding SAS GROUPE GOURMAND et ses 4 filiales, SARL PARADIS GOURMAND, SARL L’ATELIER GOURMAND, SARL CONCEPT PAIN et SARL LABO CONCEPT CREATION. Une franchise, la SARL AU PALAIS GOURMAND, est implantée depuis 2013, au sein du Centre Commercial Téari à Koohnê (Koné). Il s’agit de la première franchise de Nouvelle-Calédonie d’une marque locale.